Sélectionner une page
Jeedom 5 plugins indispensables

Jeedom 5 plugins indispensables

Bonjour à tous,
Je vous présente dans le billet du jour les plugins Jeedom qui me semble indispensables à toutes installations de base.

Weather :

Plugin officiel Jeedom.
Coût : Gratuit
Ce plugin permet de récupérer les informations météorologiques de la ville de votre choix telles que les conditions météorologiques et les températures actuelles et des jours à venir, le taux d’humidité, la force du vent et sa direction, les heures de lever et coucher du soleil et plus encore.

Deconz :

Plugin officiel Jeedom.
Coût : 6€
Ce plugin va vous permettre d’intégrer une multitude de modules ZigBee (Ikea, Philips Hue, Xiaomi etc…) sans avoir a passer par leur passerelle avec la clé Conbee/Conbee II. Pour cela il faudra vous munir d’une clé conbe disponible notamment sur Amazon. Je vous laisse lire mon précèdent billet pour installer convenablement le plugin.

Jeedom Connect :

Plugin non officiel développé par jared.
Coût : Gratuit
Ce plugin va permettre à jeedom de communiquer avec votre téléphone ou tablette. Il est bien plus complet que le plugin officiel proposé par jeedom. Je vous présenterai les spécificités de ce plugin dans un prochain billet.

Virtuel :

Plugin officiel Jeedom.
Coût : Gratuit
Plugin ajoutant le support pour créer des équipements virtuels dans Jeedom

Google Agenda :

Plugin officiel Jeedom.
Coût : 4€
Ce plugin permet de récupérer les évènements de Google Agenda. Il est capable d’interpréter les titres des évènements comme interaction.
IMPORTANT : ce plugin nécessite d’avoir un compte dev chez Google (tout le monde peut en avoir c’est gratuit et sans impact). Voir la documentation pour installer le plugin.

Cette liste de plugins n’étant pas exhaustive je vous laisse poster dans les commentaires en compléments d’autres qui vous paraissent indispensables.

Pas à Pas – comment installer Raspbian sur Raspberry

Pas à Pas – comment installer Raspbian sur Raspberry

Aujourd’hui je vous propose un article sous forme de « Pas à Pas » pour vous aider à installer votre premier système d’exploitation sur votre Raspberry PI.

Présentation :

Raspbian est la distribution linux officielle du Raspberry PI. Elle est basée sur un noyau Debian. Actuellement nous sommes à la version Debian 10 appelée Raspbian Buster.

Le système d’exploitation se décline sous trois versions :

  • Full : Raspbian avec l’environnement de bureau et les logiciels recommandés
  • Desktop : Raspbian avec l’environnement de bureau uniquement
  • Lite : Une image minimale de Raspbian (sans bureau)

Pour ce tutoriel j’ai installé directement Raspbian sur la carte SD en utilisant le logiciel Raspberry PI imager. Je vous détail dans la suite du tutoriel comment procéder

Matériel nécessaire :

Pour suivre le Pas à Pas vous aurez besoin de tous le matériel ci-dessous :

  • Un ordinateur portable idéalement équipé d’un lecteur de carte mémoire. Il nous permettra de faire toutes les manipulations.
  • Une carte SD de 8 Go minimum. Pour faire les tests j’ai pris celle-ci de 32GO sur le site Kubii.fr. Je l’ai ensuite formaté pour enlever le système NOOB que je vous détaillerai dans un autre billet.
  • Le Raspberry
  • Une connexion internet

Télécharger l’image de Raspbian :

Pour ceux qui ne souhaitent pas utiliser Raspberry PI imager vous pouvez récupérer l’intégralité des versions du logiciel directement sur le site internet de la fondation. 

Copier les fichiers sur la carte SD :

Vous pouvez vous servir de différents logiciels pour copier les fichiers sur la carte SD (EtcherRaspberry Pi Imager…). Pour ce tutoriel je vais utiliser Raspberry PI imager, ce dernier étant spécialement conçu pour l’utilisation que l’on veux en faire ici
Télécharger le logiciel directement sur le site de l’éditeur en cliquant sur le lien « Download for windows« . L’installation se fera que pour tous les autres logiciels sous Windows. Si besoin je vous détaillerai d’avantage cette étape.

Préparer la carte SD avec Raspbian :

Dans l’onglet « CHOOSE OS » sélectionnez « Raspberry PI OS (other)« 
Dans la fenêtre qui vient de s’ouvrir sélectionnez « Raspberry PI OS Full (32Bit) »
Sélectionnez ensuite votre carte SD via l’onglet « CHOOSE SD CARD ».

Pour finir cliquez sur « WRITE« 

L’image va se monter automatiquement sur la carte SD

 

Activer SSH :

Le fait d’activer SSH directement sur la carte mémoire va vous permettre de prendre le contrôle de votre Raspberry à distance via des lignes de commandes que je vous détaillerai plus loin. 

Pour activer cette fonctionnalité rien de plus simple, il vous suffit de créer un dossier ssh directement dans la partition boot de la carte SD (normalement c’est la seul partition visible depuis un OS windows).

Putty pour communiquer en SSH :

Afin que vous puissiez communiquer en ligne de commande entre votre ordinateur et votre Raspberry télécharger directement sur le site de l’éditeur en cliquant sur le lien « You can download PuTTY here » .
Mon ordinateur portable étant équipé du système d’exploitation Windows 10 j’ai donc pris la version 32-bit adéquat.

Premier démarage :

Une fois que vous aurez suivi toutes les étapes précédentes vous pouvez alors mettre la carte SD dans le Raspberry, le raccorder à votre réseau local avec un câble et lancer le premier démarrage de ce dernier. 
Nous allons voir par la suite comment l’identifier sur notre réseau local et comment communiquer avec lui en utilisant le logiciel Putty.

Trouver l’adresse IP du Raspberry :

Pour cette partie du tutoriel je vais vous montrer comment trouver l’adresse de votre Raspberry depuis votre LiveBox Orange.
Connectez-vous à votre router via l’adresse 192.168.1.1 puis cliquez sur l’onglet « Mes équipements connectés« . Vous devriez voir votre Raspberry apparaitre dans les équipements connectés par Ethernet. Il vous suffit simplement de cliquer dessus pour récupérer son adresse de réseau local

Vous devriez avoir une adresse IP sous la forme : 192.168.1.XX

Conservez la précieusement nous allons en avoir besoin pour configurer le logiciel Putty

Configurer Putty :

Configurer Putty comme indiqué sur l’écran ci-joint

  • l’adresse IP du Raspberry avec le Port 22 (correspondant au port SSH)
  • Pour le choix de connexion sélectionnez « SSH » (choix par default)

Cliquez ensuite sur Open

Connectez-vous en utilisant les identifiants par default du Raspberry :

  • Identifiant : pi
  • Mot de passe : raspberry

Vous devriez arriver sur le même style de fenêtre que ci-joint.

Configurer son Raspberry :

Pour accéder au menu de configuration tapez la commande : 

sudo raspi-config

Pour naviguer d’une option à l’autre il faudra vous servir des « flèches directionnelles » du clavier, des touches « entrer » et « echap ». la sourie ne vous sert pas à la navigation.

Je précise que je me suis servi de mon Raspberry Pi 4 pour vous présenter les configurations possibles. Elles peuvent diverger selon les versions.

Changement du mot de passe PI :

Pour modifier le mot de passe du du compte pi il faut procéder ainsi : 

  • Sélectionnez le menu 1 « Systeme Options« 
  • Sélectionnez le menu S3 « Password« 
  • Saisissez une première fois votre nouveau mot de passe puis faites entrer. (lorsque vous taperez sur votre clavier les charactères n’apparaîtrons pas dans Putty pour des raisons de sécurité).
  • Saisissez une seconde fois votre nouveau mot de passe puis refaite entrer.

  

Utilisez tout l’espace disponible sur votre carte SD :

Pour bien configurer la carte SD afin de pouvoir utiliser toute sa capacité il faut que vous fassiez les manipulations ci-dessous :

  • Sélectionnez le menu 6 « Advanced Options« 
  • Sélectionnez  le menu A1 « Expand Filesystem« 
  • Faites « entrer« 

A la fin de la manipulation vous devriez avoir le message de traitement ci-dessous qui vous indiquera que tout c’est bien passé.

« Root partition has been resized. The filesystem will be enlarged upon the next reboot « 

Il faudra redémarrer votre Raspberry pour que les modifications soient prises en compte.

 

Mettre Raspbian en français :

Pour mettre Raspbian en français il faut suivre la procédure ci-dessous :

  • Sélectionnez le menu 5 « Localisation Options » puis « entrer »
  • Sélectionnez le menu L1 « Local » puis « entrer« 
  • Sélectionnez la ligne « en_GB.UTF-8 UTF-8 » en appuyant sur la touche Espace.
  • Sélectionnez la ligne « fr_FR.UTF-8 UTF-8 » en appuyant sur la touche Espace.

Patientez le temps que tout se configure normalement et votre Raspbian sera alors en Français. Attention dans certain cas le menu de configuration peut rester en anglais.

 

Conclusion :

Si vous avez réussi à suivre l’intégralité du tutoriel jusqu’à la fin, vous devriez arriver à faire fonctionner votre Raspberry convenablement sous Raspbian Buster.
 

Dans des prochains billets je vous montrerai comment configurer VNC Viewer sur votre Raspberry, configurer une IP fixe, installer jeedom…

Bref préparez vous à voir plein de nouveautés sur le site dans les prochains mois.

Raspberry pi 4 : présentation détaillée de ce mini ordinateur

Raspberry pi 4 : présentation détaillée de ce mini ordinateur

Définition :

Un raspberry pi est un nano ordinateur démunie de toutes fioritures. Le projet de commercialisation, assez récent date de 2012 avec la création de la fondation Raspberry PI par David Braben.

Le projet évolue sans cesse avec la mise en production de nouvelles versions régulièremnt.

Aujourd’hui nous en somme à la version 4 qui dispose des caractéristiques si dessous :

Configuration du Pi 4 :

  • Processeur Broadcom BCM2711, ARM Cortex-A72 quad core 1.5 GHz
  • GPU VideoCore VI
  • 1Go, 2Go ou 4Go RAM LPDDR4
  • Lecteur de carte micro SD
  • Port micro HDMi
  • 1 port USB Type-C ; 2 x USB 3.0 ; 2 x USB 2.0
  • Carte réseau Ethernet Gigabit avec PoE
  • Wi-Fi 802.11b/g/n/ac
  • Bluetooth 5.0
  • Port caméra CSI
  • Port affichage DSI
  • Audio jack 3.5 mm

 

La production du RaspberryPi 4 doit être assurée jusqu’en janvier 2026 ce qui assure un bel avenir pour ce nano-ordinateur. 

Je vais créer une nouvelle catégorie sur le site jeedom-passion dans laquelle je regrouperai tous les tutoriaux en lien avec le Raspberry

Retrouvez Jeedom Passion sur les réseaux

Retrouvez Jeedom Passion sur les réseaux

Bonjour à tous,

Le déploiement du site internet jeedom-passion connait un nouvel élan avec la création de divers espaces sur les réseaux sociaux.

En effet après la création d’une chaîne youtube sur laquelle nous diffuserons très prochainement des tutoriels filmés, nous avons choisi de créer sur Facebook une fanpage et un groupe dédié au site internet.

Nous comptons désormais sur vous pour vous inscrire sur ces différents moyens de communications. Nous verrons dans un second temps s’il est pertinent de créer une page Pinterest pour le site.

N’hésitez à nous faire part de vos commentaires à la suite de cet article.

Pas à Pas – comment installer la V4 de jeedom

Pas à Pas – comment installer la V4 de jeedom

Installez la V4 de Jeedom :

Démarrer Putty et saisir les identifiants / mot de passe.
L’installation de la nouvelle version de Jeedom se fait simplement à partir de ligne de commande. Saisir la ligne de commande ci-dessous :
wget -O- https://raw.githubusercontent.com/jeedom/core/master/install/install.sh | sudo bash
la durée d’installation de Jeedom dépendra principalement de votre connexion internet. Ne soyez pas pressé cela demande du temps…
Durant l’installation, une boite de dialogue va apparaître vous demandant l’autorisation de modifier le fichier de configuration smb.conf.

Sélectionnez « oui »

A la fin de l’installation le script générera automatiquement un mot de passe pour accéder à la base de données MySQL. Notez le précieusement cette information est capitale.
Vous voila désormais avec une installation vierge de votre Jeedom.

Vous pouvez y accéder depuis un navigateur internet, en local en tapant l’adresse ip fixe locale de votre Raspberry.

Les identifiants de connexion par défaut sont admin / admin. Il est important de les modifier dès la première connexion.

Conclusion :

Ce billet nous a permis de vous monter comment installer jeedom sur la carte mémoire de votre Raspberry. Nous verrons dans les prochains jours comment sécuriser votre installation, comment installer des modules zigbee à votre Raspberry.

Pas à Pas – comment installer la V4 de jeedom

jeedom-passion actus et tutos à gogo…

Présentation :

Jeedom-passion.fr est un blog WordPress d’information permettant de mettre à disposition de tous, des tutos, bons plans et actualités en lien avec le système jeedom.

Comme ces prédécesseur jeedom-passion.fr est édité par abcduweb en utilisant le thème Divi est diverses extensions.

 

Qui suis-je ?

Je profite de ce billet pour me présenter brièvement. Donc voila je m’appelle Adrien, âgé de 37 ans je suis passionné par l’informatique et la domotique.

Je suis complétement autodidacte dans ces deux domaines et je me suis formé principalement en me documentant sur le net via les sites Openclassroms, Jeedom et tant d’autres que je ne peux vous en faire une liste exhaustive ici…

Recrutement :

Afin de pouvoir fournir de l’information de qualité régulièrement sur le site je recherche actuellement des personnes capables de rédiger des articles dans un langage français compréhensif et maitrisant l’orthographe.

Je souhaite que les sujets abordés soient maitrisés et que la véracités des informations diffusés sur jeedom-passion soient vérifiées.

Le site internet n’ayant pour le moment pas de structure juridique viable les personnes recherchées ne seront pas rémunérées. La base de ce travail se fera donc sur le volontariat. 

Si l’aventure vous tente je vous invite à me contacter en utilisant le formulaire de contact du site en me faisant part de vos motivations et disponibilités. 

je me ferais alors un plaisir de revenir vers vous et de vous créer un compte auteur sur jeedom-passion

Et après ? :

Le blog n’en n’est qu’à son début d’existance je vous demanderai donc un peu d’indulgence par rapport à la qualité et à la quantité d’informations mises à votre disposition.

Il me reste encore pas mal de travail à accomplir pour finaliser complétement la mise en place de ce dernier (formulaire de contact, forums, sondages…).

En attendant je compte sur chacun d’entre vous pour me faire part de vos remarques, idées d’améliorations en utilisant les messages de ce billets ou en m’envoyant un mail à contact@abcduweb.fr

Créer un groupe de volets sur Jeedom grâce au pugin « Virtual »

Créer un groupe de volets sur Jeedom grâce au pugin « Virtual »

Pour la réalisation de ce tutoriel il vous faudra avoir installé le plugin gratuit Virtuel. Je me suis servi de volets roulants électriques sur lesquels j’ai rajouté un module zwave Plus « Fibaro FGR-223 « Roller Shutter 3 » acheté sur domotique-store.fr.

Une fois ce dernier installé et activé accédez ensuite au menu vous permettant de gérer vos différents virtuels ( Plugins >> Programmation >> Virtuels) .

Cliquez sur le bouton « + » pour rajouter un nouveau module virtuel.

L’onglet « Equipement » va pemettre de choisir le nom du module, L’objet parent, la catégorie de rattachement.

Il faudra que vous pensiez bien à activer et rendre visible ou non ce nouveau module.

 

L’onglet « Commandes« , le plus technique va nous permettre de paramètrer les différents champs technique du volet roulant à savoir :

  • Up
  • Down
  • Stop
  • Raffraichir
Nous allons maintenant détailler le champs « Valeur« . Dans notre exemple je vais utiliser le paramètrage que j’ai mis en place pour le groupement de volets roulants de la patie jour de mon domicile.

J’ai simplement repis les différents champs de tous mes volets pour Up, Down, Stop et raffraichir en les liant entre eux par l’itération « &&« .

Ce qui nous donne respectivement :

  • Up : #[SALON ][VR SALON][Up]# && #[SALLE A MANGER][VR SAM NORD][Up]# && #[SALLE A MANGER][VR SAM OUEST][Up]#
  • Stop : #[SALON ][VR SALON][Stop]# && #[SALLE A MANGER][VR SAM NORD][Stop]# && #[SALLE A MANGER][VR SAM OUEST][Stop]#
  • Down : #[SALON ][VR SALON][Down]# && #[SALLE A MANGER][VR SAM NORD][Down]# && #[SALLE A MANGER][VR SAM OUEST][Down]#
  • Raffraichir : #[SALON ][VR SALON][Rafraichir]# && #[SALLE A MANGER][VR SAM NORD][Rafraichir]# && #[SALLE A MANGER][VR SAM OUEST][Rafraichir]#
Pour finaliser le paramètrage il vous faudra cliquer sur la roue crantée pour chacunes des lignes, selectionner le menu « Configuration » puis celon le cas :

  • Up : « Volet Bouton Monter »,
  • Down : « Volet Bouton Descendre »,
  • Stop : « Volet Bouton Stop »

Je vous laisser consulter mon tutoriel « communiquer avec son jeedom depuis google home » pour voir comment comment intégrer ce nouveau groupement de volets à vos différents modules google home déjà existant.

Communiquer avec son Jeedom depuis Google Home

Communiquer avec son Jeedom depuis Google Home

Bonjour à tous, je vais vous expliquer dans ce nouveau tutoriel comment piloter à la voix votre jeedom. Comme bien souvent vous verrez que la mise en place et l’utilisation de ce plugin ne sont vraiment pas très compliqué.

Téléchargement du plugin sur le Market :

L’installation de ce plugin n’est pas gratuite, il vous faudra débourser 4€, rien de bien exorbitant au vue du service rendu par le plugin…

Activation et installation du plugin :

L’installation du plugin se fait comme pour tous es autres assez facilement en cliquant successivement sur « Activer » >> « Relancer les dépendances » puis « Démarrer le Démon »

Au niveau de la configuration je vous conseil de sélectionner le mode « Cloud », le mode « Standalone » étant réservé pour les personnes plus expérimentées. Cette configuration vous demandera de payer un abonnement de 12€ annuel à Jeedom.  Ce coût se justifie par la mise à disposition d’un Cloud par Jeedom pour vous permettre l’utilisation des assistans vocaux.

Configuration des équipements jeedom :

Pour configurer le plugin rendez-vous dans le menu Plugins >> Communication >> Google SmartHome. Vous y retrouverez la liste de tous vos équipements disponibles sur jeedom.

Cliquez sur la case « transmettre » de la colonne option pour indiquer si l’on veut ou non utiliser l’appareil avec l’assistant Google.

Il faudra aussi indiquer le type d’appareil dont il s’agit dans la colonne « Type ». Le choix est indispensable car il permet à Google d’interpréter les commandes vocales correspondantes. N’oubliez pas d’enregistrer votre choix à la fin de votre travail.

Configuration de Jeedom dans Google Home :

Connectez-vous à Google Home depuis votre téléphone puis cliquez sur le signe « + » en haut à gauche de l’écran pour rajouter le service « Jeedom ».

Cliquez sur « configurer un appareil » puis sur le lien « Fonctionne avec Google ».

Il ne vous reste plus qu’à renseigner votre identifiant / mot de passe votre compte market Jeedom pour associer votre compte Jeedom avec Google Home.

Je vous montrerez dans un prochain tutoriel comment sécuriser votre compte jeedom notamment en pettant en place la connexion à double facteur.

Retournez au menu de base de Google Home, vous verrez alors que vos nouveaux équipement Jeedom y apparaisse.

Dans mon exemple j’ai mis en place le contrôle de trois volets roulants à la voix grâce au Google Nest en utilisant les modules Roller Shutter 3 et le protocole Z-Wave mais tout ceci sera détaillé dans d’autres tutoriels très prochainement.

Conclusion :

L’utilisation de ce nouveau plugin Jeedom est très simple et vous permettra de commander à la voix quasiment tous les éléments domotique de votre domicile. Le seul point que nous pouvons considérer être une contrainte est le fait de devoir utiliser le cloud de Jeedom moyennant une contribution annuelle de 12€.

Personnellement j’utilise ce service depuis plus d’un an et la disponibilité de ce dernier a toujours était constante. Je considère mon investissement totalement amorti au vu des aides quotidiennes que cela m’apporte. 

Je remercie le site internet maison-et-domotique.com pour la qualité des informations mises à disposition qui mon permis de faire la rédaction de ce billet.

Installer une clé conbee 2 sur jeedom grâce au plugin déconz

Installer une clé conbee 2 sur jeedom grâce au plugin déconz

Afin de communiquer avec vos différents modules ayant comme protocole le zigbee nous allons voir aujourd’hui comment installer une clé conbee 2 dans jeedom. Je précise dès maintenant que pour faire la manipulation j’ai utilisé un raspeberry PI4 et une clé conbee 2.

Pas à Pas détaillé de l’installation :

liste du matériel nécessaire :

Pour réaliser ce tutoriel j’ai eu besoin de cette liste de matériel :

  • Un ordinateur
  • Un Raspberry connecté au réseau
  • Une clé Combee 2
  • Le plugin « Deconz » acheté sur le market de Jeedom
 

Déroulez le menu « plugin », puis sur « gestion des plugins ». puis gestion des plugins.

Pour finaliser cliquez sur « Market », une nouvelle fenêtre s’ouvrira.

Recherchez « déconz » puis cliquez sur le plugin correspondant.

Important : vous devez disposer de la dernière version de jeedom pour que le plugin fonctionne convenablement

Cliquez sur « Activer » dans la catégorie « Etat ».

Dans « Dépendances », cliquez sur « Relancer ».


Ensuite, dans l’onglet « Configuration » et « Installation Deconz local », cliquez sur « Lancer ».

Il faudra alors que vous attendiez la fin de l’installation. Pour voir la progression vous pouvez ouvrir le fichier Log (Menu Analyse >> Log)

Cliquez ensuite sur l’icône entourée en rouge.

Vous accéderez ainsi à la passerelle combee 2 sur le port 8484


Cliquez sur le dessin de la clé


La page suivante vous demandera de créer un mot de passe, avec une double saisie. Une fois que vous aurez validé vous devriez arriver sur cette page.

Cliquez alors sur « Proceed without lights » .


Cliquez sur les trois traits horizontaux en haut à gauche de l’écran puis sur « Gateway« 

Dans ce laps de temps il faudra que vous cliquiez sur l’onglet « Récupérer clef API » dans la configuration du plugin deconz de Jeedom.

Le champs clef API devrait alors être renseigné.

Nous verrons dans un prochain billet comment intégrer des modules zigbee grâce à cette passerelle, notamment ceux proposé par Xiaomi.

Je voulais remercier le site internet doomadoo.fr pour les différentes informations mises à disposition des internautes et qui m’ont permis de rédiger ce pas à pas.